• Métiers de la banque

    pars à la rencontre de Jean-Luc PIERSON

     

    La banque c’est une grande variété de métiers soit plus de 80 métiers répartis entre Business & Management, Finance, Ressources humaines, IT & Digital, Sciences, R&D.

    Le secteur de la banque affiche une bonne santé financière. Les besoins de recrutement restent importants grâce au renouvellement des générations mais aussi du fait de la complexification des opérations financières et de la nécessité de fidéliser les clients. Le secteur de la finance reste un des plus gros employeurs de Belgique.

    Les profils les plus recherchés sont les commerciaux qui représentent la moitié des profils en poste et des recrutements. En effet, la nature très concurrentielle du secteur ainsi que la relative défiance de l’opinion publique à l’égard des banques les ont obligées à peaufiner leur service clientèle et à placer la fidélisation au cœur de leurs préoccupations. Mais pas seulement. Les jeunes diplômés et diplomées restent très recherchés pour accompagner l’évolution des métiers support au siège ou dans le réseau.

  • L’Informateur de l'OIP :

    Jean-Luc PIERSON

    Relationship manager

    BNP Paribas Fortis SA

    • Tu as de l’ambition et tu veux faire une carrière en accumulant rapidement de l’expérience ?
    • Tu es séduit.e par des thèmes passionnants et d’actualité tels que digital, data, nouvelles technologies, transition durable, innovation, co-création avec des start-up, entrepreneuriat social… ?
    • Tu es réceptif.ve à des métiers qui voient le jour et modifient notre façon de travailler ?
    • Tu as le sens de la communication et tu aimes travailler en mode agile et être en contact avec de nombreux interlocuteurs ?
    • Tu as le sens des responsabilités ?
    • Tu veux en savoir plus ?

     

    Tu peux consulter la description ci-après détaillée de deux métiers essentiels de la banque qui sont repris à titre exemplatif.

    Tu peux en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste de la banque qui a également accepté de répondre à tes questions).

  • 6 questions pour Jean-Luc

    pour en savoir plus sur les métiers de la banque

  • 1) Pourquoi la banque ?

    Face aux évolutions sociétales, économiques et technologiques qui ne cessent de s’accélérer, la banque se transforme et se réinvente afin que son métier continue à avoir du sens pour la société et ses différentes parties prenantes. Concrètement, cela signifie créer de nouveaux produits et solutions pour mieux répondre aux besoins de ses clients voire les anticiper; réinventer la façon d’interagir avec eux et de les servir pour s’adapter au mieux à leurs comportements mais aussi s’efforcer chaque jour d’augmenter son impact positif que ce soit en développant des produits et solutions de financement et d’investissement durables, en accompagnant les entreprises dans leur transition durable ou en soutenant l’innovation sociale et entrepreneuriale.

    Chaque jour, les collaborateurs.trices d’une banque sont au contact de l'économie réelle. Ils.elles aident les individus, les entreprises, les associations et les institutions à donner vie à leurs projets et résoudre des problèmes concrets.

  • Tu souhaites prendre contact avec Jean-Luc ?

    Pose-lui toutes tes questions !

  • 2) En quoi consiste le métier : Analyste de crédit ?

    L’analyste de crédit analyse les demandes de crédit des clients d’une banque et évalue les risques à leur octroyer ce crédit.

    Vous souhaitez emprunter de l’argent à une banque pour créer votre entreprise ? C’est l’analyste de crédit qui déterminera si oui ou non, la banque peut vous octroyer ce prêt.

    L’analyste de crédit effectue une analyse financière poussée de la situation de son client en épluchant de nombreux documents financiers tels que des bilans comptables, le compte de résultat, la trésorerie, l’apport personnel. Mais l’aspect financier ne suffit pas, il va aussi prendre en compte le secteur d’activité de l’entreprise et les tendances de son marché. Pour cela, il étudiera avec attention le business plan fourni par l’emprunteur.

     

    Ce métier nécessite de solides compétences en finance et comptabilité, dans les domaines de la réglementation bancaire et du management du risque de crédit. Il faut être très rigoureux car un risque mal calculé peut engendrer de lourdes pertes pour une banque en particulier lorsqu’il s’agit de gros clients.

    Un bon niveau d’anglais est absolument nécessaire pour gérer les dossiers à l’international. Bien sûr, il faut être doté d’un bon esprit d’analyse et avoir l’esprit critique pour bien orienter les décisions.

     

    Evolutions de carrière :

    L’analyste de crédit peut avoir au fil du temps des dossiers de plus en plus gros à gérer. Il.elle peut évoluer vers un poste de responsable du service risque et engagement des banques.

    Si vous avez la fibre commerciale, possibilité aussi de devenir chargé.e d’affaires entreprises.

  • 3) En quoi consiste le métier : chargé.e de clientèle bancaire ?

    Au sein d'une banque, le.la chargé.e de clientèle bancaire gère un portefeuille de clients. Il peut s'agir d'une clientèle de particuliers, de professionnels (artisans, commerçants, professions libérales, entrepreneurs individuels) ou d'entreprises (TPE, PME, grandes entreprises etc..).

    Interlocuteur.trice privilégié.e de ses clients, le.la chargé.e de clientèle joue aussi un rôle essentiel de conseils auprès de ses clients pour la mise en œuvre de leurs projets, la gestion et le développement de leur portefeuille mobilier et immobilier. Il.elle conseille, assure le suivi des comptes, propose des solutions de financement, de crédit, de placement ou d'épargne, des produits et services de bancassurance adaptés à chaque type de clientèle. Son action commerciale est fondée sur la réalisation d’objectifs annuels révisés périodiquement. Il.elle assure en parallèle l'actualisation des fichiers clients et des activités de prospection pour étendre et développer son portefeuille.

     
    Basé en agence, le.la chargé.e de clientèle particuliers est le principal interlocuteur.trice du client avec sa banque. Il.elle gère les clients "classiques" (ouverture de compte, demande de crédit, facilité de compte), les clients disposant d'un capital plus important étant géré par un gestionnaire de patrimoine.


    Le.la chargé.e de clientèle professionnelle est spécialisé.e dans le conseil, l'aide et l'accompagnement des professions libérales, des commerçants, des artisans. Le métier nécessite un niveau de connaissance technique plus pointu que pour la gestion des comptes de particuliers, le.la chargé.e de clientèle professionnels étant amené.e à travailler sur des documents comptables, financiers et à assurer ensuite le suivi des demandes (prêt, financement, épargne, …) auprès des services du siège de sa banque. Responsable le plus souvent d'un secteur géographique, il.elle se déplace fréquemment pour "visiter" ses clients sur le lieu d'activité, et mieux comprendre leur métier, leur stratégie, leurs ambitions.


    Le.la chargé.e de clientèle entreprises évolue à un niveau de compétences encore plus important. Il.elle conseille et fidélise les entreprises réalisant un chiffre d'affaires important (PME, "grands comptes…). Expert.e en stratégie financière, il s’agit d’effectuer une analyse financière des sociétés comportant l’étude des bilans, l’appréciation des compétences du dirigeant et l’analyse de l’environnement de l’entreprise.


    A noter, avec le développement des banques en ligne se développe le métier de téléconseiller.ère bancaire. Chargé.e de clientèle sans portefeuille, le.la téléopérateur.trice bancaire réalise les opérations courantes et gère les demandes de clients à distance (téléphone, internet).

    Qualités nécessaires : bonnes facultés de jugement, rigueur, sens commercial, capacités d’autonomie et de décision.

  • 4) Où la profession s’exerce-t-elle ?

    Elle s’exerce au siège pour l’analyste crédit. Essentiellement en agence pour le.la chargé.e de clientèle particuliers. Au siège, pour le.la chargé.e de clientèle professionnelle et entreprises. N’importe où et à distance pour le.la téléconseiller.ère bancaire.

    Les évolutions technologiques et informatiques ont entraîné des changements dans la manière de travailler : le personnel est amené à travailler en réseau, de manière décentralisée, en s’adaptant de plus en plus aux clients (« expérience client »), passage des documents papier aux documents électroniques, stockage et partage des informations, self-banking, etc... Le télétravail apporte beaucoup de souplesse dans l’organisation du travail.

    La digitalisation a créé une banque mobile. Les smartphones constituent le nouveau canal de distribution en plein développement, renforçant le rôle des clients en tant qu'acteurs de l'activité. La Banque renforce à la fois sa réactivité et sa sécurité. Le défi de sécurité des valeurs mute vers la sécurité des données. Mais les implantations physiques (agences) diminuent, au bénéfice d’une disponibilité 24 heures sur 24 d’une partie importante des services à la clientèle. Les agences restantes sont transformées en agences automatiques et/ou en des espaces de rencontres fournissant une gamme élargie de conseils, de produits et de services durant des plages horaires élargies ; le tout adapté aux besoins spécifiques de chaque client.

  • 5) QUAND exerce-t-on ces métiers ?

    On peut les exercer dès l’obtention d’un diplôme d’enseignement supérieur pour les fonctions d’Analyste crédit et conseiller.ère clientèle professionnels et entreprises.

    Pour les autres fonctions énumérées dans ce document, un diplôme de Comptabilté ou Marketing est un atout.

    Il faut compter 3 à 5 ans d’expérience pour devenir un bon analyste crédits et un bon chargé de relation clientèle entreprises.

  • 6) COMMENT devenir analyste et chargé.e de clientèle et rester au top ?

    En suivant les formations suivantes :

    • L’enseignement supérieur
    • L’Enseignement supérieur -Type court

    Bachelier professionnalisant – Haute Ecole- 3 ans- Plein exercice.

    L’insertion professionnelle peut se faire rapidement dès ce niveau d’études.

  • Tu souhaites prendre contact avec Jean-Luc ?

    Pose-lui toutes tes questions !